stress et temps perdu

Pourquoi le stress nous fait perdre du temps ?

Pour les aider à prendre conscience de ce qu’on a tous à portée de mains, je propose souvent un petit jeu à mes clientes. Je vous propose de le faire ensemble :

Prenez une position confortable et projetez-vous en train de regarder les résultats d’un jeu à la télévision, car un nouveau jeu vient d’être lancé : un joueur est choisi au hasard pour gagner 1440€ par jour… Et découvrez quel nom s’affiche à l’écran … Le vôtre ! Non, non, vous n’êtes pas en plein rêve ! Savourez cette émotion et digérez l’information, car il y a quelques astérisques au bas de l’écran.
Cette somme vous est versée tous les matins, de manière automatique. Vous pouvez en disposez comme bon vous semble du moment où vous respectez les clauses suivantes :

– Le virement peut être stoppé n’importe quand, et de manière définitive, sans délai, ni aucun préavis. Vous n’avez aucun moyen de savoir si ce sera dans une heure, un jour, un an ou dix ans.
– L’argent doit être intégralement dépensé à la fin de la journée. S’il reste de l’argent en fin de journée, il vous sera retiré. Vous percevrez un nouveau virement de 1440€ le lendemain, sans contrepartie de la perte de la veille. Vous ne pouvez pas économiser le moindre centime pour le dépenser plus tard.

Voilà une vie idyllique, une vie de rêve qui vous attend… Réfléchissez maintenant à ce que vous allez faire de ce montant quotidien. Comment envisagez-vous votre vie maintenant avec ce gain perpétuel pouvant s’arrêter à n’importe quel instant et devant être intégralement consommé chaque jour ?

Imaginez vraiment ce que vous feriez les premiers jours, les premiers mois… Terminez votre réflexion en vous projetant dans quelques années, ou quelques décennies. 1440€, chaque jour …
Vous appréciez n’est-ce pas ? Accrochez-vous alors, car ce rêve va devenir réalité dans quelques secondes…

Vous recevez ce gain avec les mêmes règles depuis le jour de votre naissance !

Vous avez chaque jour 1440 minutes qui tombent automatiquement et qui seront dépensées sans pouvoir imaginer l’épargner : votre temps !

Chaque jour, vous recevez donc 1440 minutes de vie à utiliser… Sans savoir quand ou comment ce moment de vie s’arrêtera.

C’est une fortune inestimable qui vous est attribué chaque jour, vous pouvez en faire ce que bon vous semble.

Mais jusqu’à présent, avez-vous réalisé toutes les choses que vous avez imaginés tout à l’heure ? Non ? Pourquoi ?

Il est temps de prendre conscience que vous avec une chance inouïe de profiter de ce temps et que vous seul pouvez prendre les décisions qui vous rendront heureux.

Maintenant que vous êtes en train de revenir à votre réalité, vous êtes en train de vous masser le cou en soupirant, en marmonnant de manière inintelligible que vous avez besoin de vous détendre.

Après le pouvoir de décision, le stress est l’ennemi des personnes recherchant l’efficacité de leur temps.

Ce chronophage adversaire ronge de manière lente et sûre un chemin entre notre inconscient et notre conscient, jusqu’à stagner dans notre subconscient. Une vraie plaie !
Voilà une vie semée d’embuches qui vous attend… Si vous laissez le stress envahir votre vie ! Réfléchissez maintenant à ce que vous voulez réellement faire dans votre quotidien, et armez-vous pour mieux stabiliser votre stress.

Voici quelques exemples, qui vous permettront d’illustrer le pouvoir chronophage du stress :

“Si je ne range pas avant qu’il arrive, je vais encore avoir des réflexions.”

La place du protocole, du manuel de bonne conduite prend une place mentale astronomique dans notre quotidien, de manière consciente ou non d’ailleurs. Imaginez devoir respecter à la lettre les désidératas de chaque personne de votre entourage pour vous sentir apprécié et ne pas subir un revers désagréable.
Le stress engendré par ce genre de situation chronophage cache un flot d’émotions qu’il convient de poser. Chaque jour, demandez-vous si vous suivez ces choix parce qu’ils sont importants pour vous.

Dans le cas où ces choix sont contraints, épargnez-vous la peine, et épargnez votre temps pour vous dirigez vers vos essentiels. Votre bourse de 1440 minutes s’en sentira ragaillardie.

“Je viendrais me coucher quand j’aurais terminé mon dossier.”

Imaginez vraiment ce que vous feriez après une bonne nuit de sommeil, un repas adapté à ce que votre corps réclame, un exercice pour vous aérer le cerveau… Terminez en vous projetant dans votre vie actuelle. L’énergie et l’apaisement que vous allez récupérer en vous occupant égoïstement de vos besoins vous permettra de booster vos performances et d’octroyer vos 1440 minutes quotidiennes à autre chose que d’essayer de maintenir un semblant de concentration.

« Ce soir, j’avais prévu de faire le ménage et les courses. Finalement, ce sera apéro TV canapé. »

Vous kiffez ce moment n’est-ce pas ? Qui n’a jamais apprécié ce moment de détente absolu ? La recherche de détente, pour contrer la pression et le stress accumulés, nous pousse à compenser ces émotions négatives par des solutions d’une grande simplicité, sans effort intellectuel, et apportant une satisfaction immédiate. Pour citer les plus courants : Netflix, télévision, jeux vidéo, réseaux sociaux, nourriture.

Ces moments de compensation immédiates au stress sont des sources de grignotage de temps incroyables !

Une bonne façon de piéger ces compensations, c’est de trouver le moment exact où on relâche la pression. Pourquoi je fais ça ? Est-ce que c’est vraiment de manger ce paquet de gâteau qui va résoudre mon problème ? Dans 80% des cas, cette discussion avec vous-même permet de remettre le compensateur au placard, et d’aller chercher un temps efficace à résoudre votre problématique.

« J’ai terminé, mais je trouve que ça demande à être peaufiné. »

Voilà la description du travail parfait. Réfléchissez à ce que vous souhaitez réellement accomplir tous les jours :

1) Un travail d’une perfection chronophage qui terminera dans un dossier poussiéreux pour attendre un retour sur investissement douteux ?
2) Aller à l’essentiel en conditionnant votre cerveau dans un créneau de temps très réduit pour vous libérer du temps et du stress ?

Dans le premier cas, vous resterez englué dans la peur… Dans le deuxième cas, vous allez alléger votre conscience d’un poids qui va vous offrir une célérité incroyable !

« J’ai peur de ne pas réussir à atteindre mes objectifs. »

Ah, la peur. Ce sujet mérite un article à lui seul, mais face au temps, on peut dire une chose irrévocable :

La peur ralentit nos mouvements, crispe nos actions, et assassine notre temps !

La seule manière évidente de se secouer pour remettre la main sur nos 1440 minutes de vie journalière, c’est d’avancer et agir.

« Je n’arrive plus à rien bon sang ! Je ne sais même plus de quelle façon prendre ce dossier. »

Jusqu’à présent, vous aviez pris soin de minuter votre travail pour avoir une cadence d’exécution vous permettant de réaliser vos objectifs… Oui mais voilà, votre cerveau boude !

Comment arrive-t-il à vous déconcentrer, vous faire perdre du temps en vous faisant perdre le fil de vos pensées jusqu’à effacer le but que vous vous étiez fixé ?

Votre cerveau est un as du mode par défaut, MDP pour les intimes. Votre cerveau a besoin de faire fonctionner tous ses canaux sensoriels en même temps, autrement dit, les cinq sens. Et à lui seul, il est capable de rogner jusqu’à 40% de vos 1440 minutes journalières !!!

Pour contrecarrer le MDP, il est utile d’occuper les sens qui ne servent pas au travail initial. Ex : en réunion, occupez vos mains avec de la facilitation graphique. en formation, utilisez un casque avec la musique qui vous convient pour mieux vous concentrer sur vos travaux.

Maintenant que vous savez, comparez ce que vous faites de vos 1440 minutes quotidiennes avec ce que vous pensiez faire lors de ce jeu d’imagination.

Vous aurez une nouvelle vision des directions que vous voulez prendre dans votre vie, et une idée des décisions que vous devez prendre…

Et n’oubliez pas, la loterie peut s’interrompre à tout moment !

Nathalie CALAZEL – Coach mental

 

Pour aller plus loin :

Son guide de gestion du stress

Et elle est aussi présente sur tous les réseaux sociaux, dont youtube